Le Canada vit un conte de fées et remporte la médaille d'or de rugby en fauteuil roulant à domicile

de meilleur script, l'équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant est revenue de l'arrière pour remporter la médaille d'or ce soir aux Jeux para panaméricains de Toronto de 2015. Notre formation est donc maintenant qualifiée pour les Jeux olympiques de Rio de 2016.

«C'est un sentiment formidable» a expliqué Zak Madell. «Cela vaut tout l'or du monde. Remporter les plus hauts honneurs ici même, chez nous, signifie davantage que gagner les Jeux paralympiques et le Championnat du monde réunis! Nous n'aurions pas pu y parvenir sans l'aide des fans, et sans l'appui des fantastiques bénévoles!»

Quand les deux équipes se sont affrontées pendant le tournoi à la ronde, le Canada s'était incliné en double prolongation. Mais les fans qui constituaient une salle comble étaient déterminés à propulser leur équipe vers la victoire.

Mais malheureusement, le Canada a mal entamé la partie et s'est vite retrouvé mené 1 à 4. Et même s'ils ont vite repris leur rythme, nos joueurs ne parvenaient pas à forcer les solides Américains dominants à commettre des revirements, si bien qu'à la mi-temps ils tiraient encore de l'arrière 26 à 30. Cependant, au troisième quart de jeu, l'énergie de la foule et quelques revirements rapides ont aidé le Canada à remonter la pente. Et à la fin de la troisième période la marque était égale. Au quatrième quart, la confiance du Canada était revenue au beau fixe, et nos porte-couleurs ont fini par gagner la partie 57 à 54.

Il s'agit de la première médaille d'or du Canada en compétition majeure depuis 2002, alors que nos représentants avaient battu les États-Unis au Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant. Cette victoire avait été immortalisée dans le documentaire mis en nomination pour les Oscars intitulé «Murderball». Et, à nouveau sous les feux des caméras, le Canada a excellé quand cela comptait.

« Aujourd'hui, nous avons appris ce qu'on ressentait quand on remporte la médaille d'or» a avoué l'entraîneur en chef Kevin Orr. «Et nous allons garder cette sensation avec nous jusqu'aux Jeux de Rio.»