#32: Roger B. Mondor

Écrit par Donald Royer

Roger (Mondor), ou Roger B. (Mondor) comme il préférait qu'on l'appelle, était la personne avec laquelle il était le plus facile de traiter. Toutefois, il a été dit un jour que la liste de ses ennemis, surtout les politiciens, était beaucoup plus longue que la liste de ses amis. Cependant, dans les années 1950 et 1960, les défis rencontrés par les personnes ayant un handicap, comme l'accessibilité, l'emploi, la reconnaissance, les obstacles architecturaux et l'accès aux installations sportives, exigaient que des personnes comme lui fassent des pressions pour que la situation évolue.

Né et élevé à Montréal, Roger a eu très jeune la poliomyélite, un virus qui attaque le système nerveux et provoque la paralysie. Cette maladie, subie tôt dans sa vie, lui a ouvert les yeux aux nombreux problèmes auxquels les personnes ayant un handicap devaient faire face à cette époque, et elle a renforcé son désir de les combattre.

Peu après, Roger s'est intéressé aux sports, et même s'il a pratiqué plusieurs sport, comme le basketball en fauteuil roulant, il n'a jamais atteint le statut d'athlète d'élite. Mais le talent de Roger était sa capacité d'organiser et de mettre en oeuvre des événements sportifs.

En 1969, le gouvernement du Québec a chargé Roger de mettre en place des associations sportives régionales pour les personnes ayant un handicap dans tous les coins de la province. Une fois cette tâche accomplie, on a alors demandé à Roger de créer l'Association des sports en fauteuil roulant  du Québec, maintenant connue sous le nom de ParaSport Québec.

Cette expérience l'a éventuellement mené à assumer le rôle de président de l'Association canadienne des sports en fauteuil roulant (ACSFR) en 1975. Il a occupé ce poste pendant six ans et a notamment joué un rôle essentiel dans l'organisation du Super Challenge de 1979, un événement sans égal dans le monde des sports en fauteuil roulant à l'époque.

En 1983, Roger a mis fin à sa longue carrière dans le domaine des sports en fauteuil roulant en prenant sa retraite de son poste à l'Association des sports en fauteuil roulant  du Québec. Cependant, il a continué à être impliqué dans le domaine des sports en fauteuil roulant pendant de nombreuses années. Il a notamment continué à aider à l'organisation d'événements, et aussi à gérer des athlètes, comme André Viger. 

Roger B. Mondor and Andre Viger
Roger B. Mondor (à gauche) et André Viger (à droite)