#29: Richard "Dick" Loiselle

Écrit par Ben Parker-Jones

Richard “Dick” Theodore Loiselle est né à Manchester, au New Hampshire, le 9 mars 1938, fils de Pauline Descheneau et de Theodore A. Loiselle. 

Dans sa jeunesse, Dick a servi au sein des US Marines et joué au baseball dans les ligues mineures, avec l'équipe des Braves de Cedar Rapids. Puis, il a déménagé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, où il est devenu entraîneur de l'équipe de football de l'Université  Saint Mary’s (USM).

Alors qu'il travaillait à l'USM, on a présenté à Dick le sport en pleine croissance qu'était le basketball en fauteuil roulant. C'est alors que Dick s'est occupé des Flying Wheels de Halifax, une équipe locale de basketball en fauteuil roulant. Il est devenu entraîneur de l'équipe, ce qui l'a rapidement conduit à devenir entraîneur au niveau de l'équipe canadienne, pour des compétitions nationales et internationales.

Dans les années qui ont suivi, Dick a consacré ses efforts à l'organisation d'événements sportifs pour les personnes ayant un handicap, ce qui l'a éventuellement mené à être engagé à titre de directeur administratif du comité organisateur de l'Olympiade de Toronto en 1976. Cet événement de neuf jours, qui a réuni plus de 1 500 athlètes de 40 pays, a eu un très gros impact sur les sports au Canada, et beaucoup le considèrent comme un catalyseur de changement au sein du mouvement olympique.

Après l'Olympiade de Toronto, Dick a continué à façonner l'avenir du sport au Canada.

En 1977, il a déménagé à Ottawa pour travailler pour la Fédération canadienne des organisations de sport pour handicapés (FCOSH) à titre de directeur administratif, au Centre national des sports, et pour contribuer à l'intégration technique des programmes sportifs et de leurs règles pour les personnes ayant un handicap.

En 1979, Dick a rapporté d'Europe une luge que lui avait donnée Rolf Johansson, médaillé d'or paralympique en athlétisme en fauteuil roulant et un des inventeurs du hockey sur luge. Il lui avait fait ce don dans l'espoir que l'Association canadienne des paraplégiques (ACP) lancerait un programme de hockey sur luge. Malgré le fait que l'ACP a refusé la proposition initiale, le hockey sur luge s'est finalement implanté au Canada grâce aux efforts acharnés de Jean Lane. 

Puis Dick est retourné à Halifax en 1981, pour prendre le poste de directeur administratif des Jeux panaméricains en fauteuil roulant. Il a aussi siégé au sein de trois organismes directeurs du sport en fauteuil roulant : la  Fédération des Jeux de Stoke Mandeville, l'Organisme international des sports pour personnes handicapées, et la Fédération des jeux panaméricains en fauteuil roulant.

Dick a reçu de la reconnaissance et des éloges, sur les plans national et international, pour son engagement et son dévouement envers les sports en fauteuil roulant. Il est le fier récipiendaire de plusieurs prix, dont le prix King Clancy, le prix Rick Hansen, et le prix d'accomplissement exceptionnel de la  Fédération des Jeux de Stoke Mandeville.

Dick est demeuré actif dans le domaine du sport jusqu'à son décès survenu le 1er novembre 2010.

On se souviendra longtemps de Dick, non seulement parce qu'il a influencé la vie de nombreuses personnes, mais aussi à titre de fier mari, père, ami, athlète, entraîneur, conseiller et mentor.