#10: Murderball change son nom à Rugby en fauteuil roulant

Écrit par Pawel Zbieranowski

En 1977, un nouveau sport nommé «MURDERBALL» a été inventé à Winnipeg, au Manitoba, pour les athlètes tétraplégiques. Au moment où on a baptisé ce nouveau sport, on considérait que ce nom était accrocheur et unique, et qu'il convenait de diverses manières au caractère physique de ce sport. Mais certains considéraient aussi que ce nom portait à la controverse, et plusieurs ont exprimé des préoccupations à ce sujet dès 1978.

Cette année-là, les Jeux nationaux du Canada avaient lieu à St. John's, à Terre-Neuve, et une demande a été faite d'inclure le Murderball au programme de ces Jeux à titre de sport de démonstration. Dans le cadre de sa réponse, le comité organisateur des Jeux a suggéré qu'on change le nom de ce sport et qu'on le rebaptise «Quad-ball». Sue Mount, une physiothérapeute du club de sports en fauteuil roulant les Bulldogs de Toronto, a communiqué avec le comité organisateur au nom de la communauté du Murderball, et elle a réussi à les persuader de conserver l'appellation de «Murderball», que les premiers organisateurs de compétitions de ce sport trouvaient attirant et efficace pour en assurer la promotion. Elle leur a également fait remarquer qu'aucun autre nom de sport en fauteuil roulant n'était basé sur le handicap des athlètes qui le pratiquaient. Si bien que le nom de Murderball a prévalu, ne serait-ce que temporairement.  

Au fur et à mesure que le sport grandissait, de plus en plus de questions ont été posées à propos de la connotation de violence que véhiculait son nom. Ceci est devenu un réel problème, surtout en ce qui concerne les demandes de commandites, de subventions et de soutien communautaire. Divers propositions d'autres noms ont donc commencé à circuler, parmi lesquelles le «quad-ball» (là encore avec une référence au handicap des athlètes, mais aussi parce qu'il y a quatre joueurs de chaque équipe sur le terrain), le «rugger», le «quad-rugby», ou encore le «handball par équipes». Alors que le Murderball se répandait peu à peu aux États-Unis, on y a utilisé le nom «quad-rugby», car le nom «Murderball» n'était pas autorisé légalement dans le pays. L'incertitude liée au nom de ce sport a commencé à affecter son identité.

Lors d'une réunion des représentants régionaux du Murderball de l'Ontario, organisée à Toronto le 26 novembre 1983, Pawel Zbieranowski a amorcé une démarche de changement officiel de nom pour ce sport en Ontario. Les participants à cette réunion ont voté pour le nom «rugby en fauteuil roulant» à cause de la ressemblance entre ce sport et le rugby pour athlètes valides. Cela présentait aussi ce sport comme un sport en fauteuil roulant inclusif à l'intention des athlètes tétraplégiques, mais aussi d'athlètes ayant d'autres types de handicap, affectant les quatre membres et qu'on pouvait classer dans le cadre du système tétraplégique (à savoir amputation, paralysie cérébrale, dystrophie musculaire et d'autres formes de paralysie dûes à une maladie). Ce changement de nom à «rugby en fauteuil roulant» en Ontario a été approuvé par la Ontario Rugby Union et par l'Association des sports en fauteuil roulant de l'Ontario (ASFRO). 

Cependant, sur le plan national, le nom officiel demeurait «Murderball». Et le dernier Championnat canadien de Murderball a eu lieu à Winnipeg, du 30 mars au 1er avril 1984. Pawel Zbieranowski a soumis une proposition à l'occasion de l'assemblée générale annuelle de l'Association canadienne des sports en fauteuil roulant de 1984 visant à rebaptiser ce sport «rugby en fauteuil roulant» sur le plan national. Et à cette réunion, qui s'est déroulée à Ottawa le 29 avril 1984, l'ACSFR a ratifié le changement officiel de nom de «Murderball» à «rugby en fauteuil roulant», dans tout le Canada.

Sur le plan international, le nom «rugby en fauteuil roulant» a été confirmé au moment où a été créée la Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant, au mois d'août 1993.