#46: Le rugby en fauteuil roulant à son meilleur à Atlanta

Written by Pawel Zbieranowski

Le rugby en fauteuil roulant a fait ses débuts aux Jeux paralympiques comme un des deux sports de démonstration (la voile étant le deuxième nouveau venu).

Le six meilleures équipes du Championnat du monde de l'année précédente, organisé en Suisse, ont participé à ce tournoi paralympique, à savoir : 1. États-Unis, 2. Canada, 3. Nouvelle-Zélande, 4. Grande-Bretagne, 5. Suède, 6. Australie.

Ces équipes, limitées à huit joueurs (quoique les règles du rugby en fauteuil roulant permettent 12 joueurs par équipes), ont offert une performance d'excellente qualité aux nombreux spectateurs, au comité organisateur, aux bénévoles et aux journalistes présents. Les joueurs, par leur jeu physique et parfois très rude, ont démontré que les athlètes tétraplégiques et le sport du rugby en fauteuil roulant avaient sans aucun doute possible leur place au sein de la famille paralympique.

Lors de ce tournoi à la ronde, il y a eu beaucoup de «premières» pour le rugby en fauteuil roulant aux Jeux paralympiques :

·         le premier but paralympique de rugby en fauteuil roulant a été marqué par Jimmy Ottosson, le #6 de la Suède, dans une partie les opposant aux États-Unis;

·         la première partie se terminant à égalité à la fin du temps réglementaire 30 partout entre la Grande-Bretagne et la Suède, s'est soldée par une victoire 41 à 40 de la Grande-Bretagne en prolongation;

·         la première remontée au score, d'un déficit aussi grand que six buts dans le dernier quart-temps, le point vainqueur ayant été marqué à 2,2 secondes de la fin du temps réglementaire, a été effectuée par la Grande-Bretagne victorieuse de l'Australie 34 à 33;

·         la première «Haka» paralympique de rugby en fauteuil roulant, exécutée par la Nouvelle-Zélande avant chacune de ses parties, a apporté une touche spéciale supplémentaire au tournoi;

·         et la première série invaincue par des champions du monde a été réussie par les États-Unis.

Le classement final à l'issue du tournoi à la ronde a donc été le suivant : 1. États-Unis, 2. Nouvelle-Zélande, 3. Canada, 4. Grande-Bretagne, 5. Suède, 6. Australie

Canada vs Great Britain at the 1996 Atlanta Paralympic Games
Le Canada contre la Grande-Bretagne aux Jeux paralympiques d'Atlanta de 1996

Dans la première demi-finale, les États-Unis ont démontré leur force en dominant la Grande-Bretagne 38 à 25. L'autre demi-finale opposait la Nouvelle-Zélande au Canada. Les îliens venant de “Down Under” avaient battu le Canada de trois points lors du tournoi à la ronde. Le Canada, les inventeurs du rugby en fauteuil roulant, devait donc être au sommet de sa forme pour pouvoir faire obstacle à cette puissance montante venant d'Océanie. Et la partie s'est soldée par la victoire du Canada 39 à 38 face à la Nouvelle-Zélande.

Dans la partie pour l'attribution de la médaille de bronze, les Néo-Zélandais ont prouvé qu'ils méritaient de monter sur le podium. Après s'être regroupés suite à leur défaite en demi-finale, les Kiwis ont dominé les îliens européens et largement battu la Grande-Bretagne sur la marque de 46 à 34.

La finale opposait deux rivaux de longue date, les États-Unis et le Canada, qui avaient chacun un style de jeu bien différent. Les États-Unis, qui avaient plus de profondeur que le Canada, privilégiaient une approche d'équipe utilisant deux lignes, mettant en valeur des joueurs étoiles comme Cliff Chunn, Joe Soares, David Gould et Brad Updegrove, pour ne mentionner que ceux-là. De son côté, le Canada s'appuyait davantage sur la performance individuelle de ses meilleurs joueurs, et surtout de Garrett Hickling. Les deux équipes sont parties sur un pied d'égalité, ou plutôt une «roue» dans le cas qui nous occupe! Les États-Unis menaient seulement de Canada 10 à 9 après le premier quart-temps. Mais à la mi-temps, les athlètes à la bannière étoilée avaient pris une avance de 18 à 15, et ils n'ont jamais faibli par la suite. Contrôlant le rythme du jeu, ils se sont dirigés vers une victoire de 37 à 30 pour s'adjuger la première médaille d'or paralympique de rugby en fauteuil roulant.

Le classement final du tournoi paralympique a donc été le même que celui du Championnat du monde de l'année précédente, à savoir : 1. États-Unis, 2. Canada, 3. Nouvelle-Zélande, 4. Grande-Bretagne, 5. Suède, 6. Australie

Ce tournoi a été une grande réussite, la ronde des médailles se jouant à guichets fermés.

Le rugby en fauteuil roulant a obtenu ses lettres de noblesse à Atlanta, et est devenu sport à part entière du programme paralympique aux Jeux paralympiques suivants, à Sydney en 2000.