#42: Laurel Crosby

Written by Kathy Newman

Laurel Crosby est très respectée au sein de la communauté sportive, et elle a toujours défendu avec passion les sports pour les personnes ayant un handicap. Dans tous les coins du pays, on reconnaît son engagement exceptionnel, son leadership et ses initiatives au nom des sports en fauteuil roulant.

Laurel a commencé en 1979 son bénévolat au sein de l'Association des sports en fauteuil roulant de la Colombie-Britannique (ASFRCB) dont elle a été élue membre du conseil d'administration en 1980. Puis elle est devenue représentante de l'ASFRCB au sein du conseil d'administration de l'Association canadienne des sports en fauteuil roulant.

Et lors des années qui ont suivi, Laurel est devenue présidente de l'Association canadienne des sports en fauteuil roulant (1993-1997), puis présidente du Comité paralympique canadien (1997-1998).

Le leadership de Laurel a eu un impact sur de nombreux volets des sports en fauteuil roulant au Canada. En particulier, elle a joué un rôle essentiel dans le développement des sports pour les juniors au milieu des années 1980, en contribuant à créer le premier stage national sportif junior, organisé à Toronto au Variety Village en 1984. Puis, Laurel a dirigé la coordination du stage national sportif junior dans sa propre ville de Richmond, en Colombie-Britannique.  

Laurel a également dirigé des programmes pour la communauté sportive valide, et notamment au niveau scolaire, afin de mieux comprendre le comportement des gens vis à vis des personnes ayant un handicap. À son poste de directrice d'école du district de Richmond, elle a travaillé sans relâche afin que ses élèves comprennent la notion d'inclusion.

Mais sa vraie passion est la gestion d'équipes. Très tôt, elle a commencé à gérer des équipes aux niveaux provincial et national, et notamment aux Jeux d'hiver et d'été de la Colombie-Britannique pour les personnes ayant un handicap, ainsi que les équipes de la Colombie-Britannique qui participaient aux divers championnats canadiens. Puis, Laurel a été gérante des équipes canadiennes qui ont participé à des compétitions internationales à Paris, Porto Rico et Séoul. En 1992, elle a été choisie comme Chef de Mission de l'équipe canadienne aux Jeux paralympiques d'été à Barcelone. 


Laurel reçoit l'un de ses nombreux prix pour le service

Voici ce que dit Laurel de sa première expérience à la barre de l'équipe canadienne en 1986 à Porto Rico : «J'étais responsable d'une équipe d'environ 75 athlètes en fauteuil roulant et membres du personnel. J'ai vraiment dû tout apprendre sur le tas! Nous étions hébergés dans une base de l'armée, avec des soldats en patrouille partout. Nous étions logés dans des baraquements équipée de lits superposés, dont le lit supérieur n'avait bien sûr aucune utilité pour nos athlètes. Par conséquent, nous n'avions pas assez de lits. Les autobus n'étaient pas accessibles aux personnes ayant un handicap. Et il était difficile de travailler avec le comité organisateur. De plus, j'ai dû déposer une caution pour libérer plusieurs athlètes jetés en prison pour avoir rudoyé un mat et «emprunté» des drapeaux. Mais j'ai adoré chaque minute de cette mission! Chaque jour apportait son nouveau défi. C'était excitant, amusant, et en bout de ligne nous avons vécu une expérience d'équipe vraiment très réussie pour le Canada.»

Au fil des ans, Laurel a obtenu toutes sortes de reconnaissances pour son engagement envers les sports en fauteuil roulant. Elle a notamment reçu le prix Daryl Thompson d'accomplissement à vie de Sport BC, le prix Promotion Plus In Her Footsteps, et elle a été mise en nomination pour le prix de distinction féminin du YWCA de Vancouver.