#21: Histoire du rugby en fauteuil roulant de 1993 à 1996

par Pawel Zbieranowski

Suite à la création de la Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant (IWRF) le 6 août 1993, et à son inclusion dans la structure de la Fédération internationale des sports en fauteuil roulant de Stoke Mandeville (ISMWSF), qui a suivi le 27 août de la même année, le sport du rugby en fauteuil roulant a été officiellement reconnu sur le plan international. À partir de ce moment, le vrai travail a commencé. À l'époque, l'objectif principal de la IWRF était d'obtenir que le Comité international paralympique (CIP) accorde le statut de sport paralympique au rugby en fauteuil roulant, ce qui permettrait à la IWRF de demander que le rugby en fauteuil roulant soit un sport de démonstration aux Jeux paralympiques d'Atlanta en 1996. Cependant, pour que le rugby en fauteuil roulant satisfasse aux critères du CIP pour le statut de sport paralympique, la IWRF devait avoir une structure administrative et des compétitions internationales établies, comme des championnats de zone et du monde. Une course contre la montre a alors commencé.

À titre de président de la IWRF, Pawel Zbieranowski était le représentant du rugby en fauteuil roulant au Conseil des sports (CS) du CIP à sa réunion d'octobre 1993, et il y a amorcé les négociations officielles pour que le rugby en fauteuil roulant obtienne le statut de sport paralympique. Pendant ce temps, il a également rencontré le comité organisateur des Jeux paralympiques d'Atlanta (APOC) pour amorcer des négociations relatives à l'inclusion du rugby en fauteuil roulant comme sport de démonstration aux Jeux paralympiques d'Atlanta. Ces négociations se sont avérées très complexes, car il fallait prouver que la IWRF était sur la voie de satisfaire aux critères du CIP, convaincre l'APOC d'accepter le rugby en fauteuil roulant aux Jeux à titre de sport de démonstration, et rivaliser avec d'autres sports en ce qui concerne le nombre d'athlètes alloué à chaque sport pour les Jeux. Ce dernier aspect a pris un tour surprenant à l'occasion de la réunion du CS de la ISMWSF à Sheffield, en Grande-Bretagne, les 4 et 5 décembre 1994. Pawel n'a malheureusement pas pu participer à cette réunion, et le président de la Fédération internationale de basketball en fauteuil roulant (IWBF), Phil Craven, a proposé une motion à l'effet que le CS écrive au CIP et à l'APOC une lettre de soutien pour le rugby en fauteuil roulant. Malheureusement, les autres sports de la ISMWSF se sont opposés à cette motion. Phil a donc retiré sa motion et à la place, il a écrit une lettre au nom de la IWBF pour soutenir la demande du rugby en fauteuil roulant. Au fil des ans, Phil Craven a démontré un soutien inébranlable pour le rugby en fauteuil roulant et pour la IWRF, et il occupe le poste de président du CIP depuis 2001.

Les événements qui se sont déroulés entre 1993 et 1995 ont eu un rôle essentiel sur l'attribution du statut de sport paralympique de la part du CIP. Les 14 et 15 octobre 1993, une présentation a été faite au CS du CIP qui a finalement approuvé officiellement la demande du rugby en fauteuil roulant et l'a transmise au comité du programme paralympique (CPP) du CIP. Plus tard la même année, les 13 et 14 décembre 1993, le CPP du CIP a officiellement recommandé que le rugby en fauteuil roulant aie le statut de sport de démonstration aux Jeux paralympiques d'Atlanta, ce qui signifiait qu'une seule partie de rugby en fauteuil roulant y serait présentée. L'année suivante, le 29 août 1994, la IWRF a soumis une deuxième demande de statut paralympique au CS du CIP. Et finalement, les 14 et 15 octobre 1994, après une autre présentation au Comité exécutif du Conseil des sports (CECS) du CIP, celui-ci a officiellement accordé le statut de sport paralympique au rugby en fauteuil roulant.


Équipe Canada aux Jeux 1993 de Stoke Mandeville

Parallèlement aux réunions du CIP, Pawel négociait avec l'APOC en espérant obtenir une place pour le rugby en fauteuil roulant au programme des Jeux paralympiques. Du 16 au 18 juin 1995, le premier Championnat de la zone européenne a eu lieu à Göteborg, en Suède, ce qui coïncidait avec une réunion conjointe de représentants du CECS du CIP et de l'APOC. Ces deux groupes ont donc eu la chance d'observer du rugby en fauteuil roulant en action, et ils ont été extrêmement impressionnés. Ils ont reconnu que ce sport avait sa place au programme des Jeux paralympiques. Le 30 septembre 1995, lors d'une réunion conjointe du CECS du CIP et de l'APOC tenue à Atlanta, l'APOC a finalement approuvé l'inclusion du rugby en fauteuil roulant à titre de sport de démonstration aux Jeux paralympiques d'Atlanta de 1996. Cette réussite n'aurait pas pu être possible sans l'action du comité exécutif de la IWRF de l'époque, à savoir : Sebastian De Francesco – Secétaire, Barb Montemurro – Trésorière, Tony Lapolla – Commission technique, Dr. Anne Marie Glenn – Commission de classification, Ed Markson – Commission des compétitions; et les présidents de zones : Kathy Nelligan – Amériques, Brian Worrall – Europe, et Philip Tracey – Océanie.

Un autre événement monumental a eu lieu du 22 au 29 octobre 1995 à Nottwil, en Suisse : le 1er Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant. Le comité organisateur hôte suisse, sous la direction d'André Deville, d'Ursula Joss, et de Franz Hupfer, a présenté un tournoi extrêmement bien organisé. Huit équipe y ont participé, et se sont classées dans l'ordre suivant : 1. États-Unis, 2. Canada, 3. Nouvelle-Zélande, 4. Grande-Bretagne, 5. Suède, 6. Australie, 7. Pays-Bas, 8. Suisse. L'équipe nationale américaine a terminé le tournoi invaincue, ce qui préludait à une domination ininterrompue les sept années suivantes sur les terrains de rugby en fauteuil roulant. À titre de président de la IWRF, Pawel a eu le privilège de donner et de remettre la Coupe du Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant. Deux éléments de cette Coupe sont associés à la Suisse. Tout d'abord elle a été présentée à l'équipe gagnante pour la première fois en Suisse, et deuxièmement, une partie de la coupe elle-même provient de Suisse. En effet, pour protéger la coupe pendant son voyage du Canada en Suisse, Pawel espérait pouvoir la transporter dans son bagage à main, mais à Toronto l'agent des lignes aériennes suisses ne lui a pas permis de le faire. Malgré les efforts de dernière minute de Pawel pour ajouter quelques couches protectrices autour de la coupe, la tige a craqué pendant le vol. Heureusement, Pawel et Ed Markson ont réussi à trouver dans une petite ville proche de Nottwil une boutique de trophées qui avait une tige qui convenait pour la coupe!


Équipe Canada est confronté aux États-Unis au Toronto International de 1995.

Parallèlement à ces grandes réussites au plus haut niveau de compétition, le rugby en fauteuil roulant continuait à se développer dans de nombreux autres secteurs, et notamment par la création d'un système de classification international remis à niveau régulièrement; l'élaboration de règlements internationaux; la mise en place d'un programme de certification des arbitres; l'élaboration d'un document de candidature à l'organisation de compétitions de rugby en fauteuil roulant; et la mise en place de compétition sanctionnées.

Le rugby en fauteuil roulant continuait aussi à se développer sur le plan international aux Jeux annuels en fauteuil roulant de Stoke Mandeville. Le sport se développait aussi sur les plans international et local grâce à la présentation de nombreux tournois sur invitation dans tous les coins de l'Amérique du nord, mais aussi en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Suède, en Australie et en Nouvelle-Zélande, pour ne citer que ces pays. De plus, la conception du fauteuil roulant évoluait beaucoup, notamment avec un siège plus bas, des sangles, et des pare-chocs, ce qui rendait le jeu plus rapide et plus sécuritaire.

Après le 1er Championnat du monde en Suisse, Pawel a participé à l'assemblée générale, au congrès et aux réunions du CS du CIP à Tokyo. Pour compléter sa demande précédente, le CS du CIP a ajusté les critères de statut de sport paralympique en modifiant les règlements visant à différencier les sports «individuels» et les sports «d'équipe».

Lors de la réunion de l'APOC du 23 au 25 février 1996, au nom de la IWRF, Pawel a signé avec le comité organisateur des Jeux un contrat prévoyant l'inclusion d'un tournoi de rugby en fauteuil roulant aux Jeux paralympiques d'Atlanta.

Les Jeux paralympiques d'Atlanta se sont déroulés du 10 au 26 août 1996. Trois ans à peine après la création de la IWRF, des joueurs de rugby en fauteuil roulant représentant six pays ont donc participé à la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques. Chaque équipe se composait seulement de huit joueurs à cause des restrictions relatives au nombre total d'athlètes participant aux Jeux. Chaque zone était représentée par deux équipes : la zone américaine par le Canada et les États-Unis, la zone européenne par la Grande-Bretagne et la Suède, et la zone d'Océanie par l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Tout comme au Championnat du monde, les États-Unis ont dominé la compétition, le Canada se classant deuxième après un match très serré contre la Nouvelle-Zélande.

Le 21 août 1996, lors d'une conférence de presse du CIP, Hans Lindstrom, président du CS du CIP a annoncé que le rugby en fauteuil roulant avait reçu le statut de sport paralympique à part entière, donnant droit à des médailles, pour les Jeux paralympiques de Sydney en 2000.