#6: Histoire du Murderball / rugby en fauteuil roulant, de 1977 à 1982.

Écrit par Pawel Zbieranowski

Les pères fondateurs du Murderball, Gerry Terwin, Duncan Campbell, Paul LeJeunne, et Randy Dueck, ont présenté leur sport à d'autres athlètes tétraplégiques à l'occasion de Jeux nationaux de 1977 à Edmonton, en Alberta. Les “Manitoba Winged Wheelers” (rebaptisés plus tard “Prairie Fire”) ont alors émerveillé les autres tétraplégiques, et c'est ainsi que le Murderball a commencé sa diffusion dans tous les coins du Canada.

La même année, à Toronto, les joueurs Joe Ross et Julien Wedge, et la physiothérapeute Sue Mount ont établi le club de sport en fauteuil roulant des Bulldogs de Toronto, et ce fut bientôt suivi par la création d'une équipe au Nouveau-Brunswick. Le Murderball s'est ainsi développé simultanément dans tous les coins du Canada, d'une certaine manière de façon indépendante, dans de multiples centres. Mais le résultat a été le même, de plus en plus d'athlètes tétraplégiques appréciant ce sport d'équipe. Et le Murderball a reçu un nouvel élan de croissance à l'occasion des Jeux nationaux de 1978 à St. John’s, à Terre-Neuve.

Après les Jeux de 1978, Julien Wedge, membre des Bulldogs de Toronto, a déménagé en Colombie-Britannique, et avec le soutien de plusieurs enthousiastes du Murderball, il a établi ce sport à Vancouver. Suite à cette initiative, la Colombie-Britannique a organisé le premier Championnat canadien de Murderball en 1979, avec comme participants la Colombie-Britannique, le Manitoba, l'Ontario et le Nouveau-Brunswick. Et c'est l'Ontario qui a remporté ce premier tournoi national historique. La réussite de l'équipe provinciale de l'Ontario était dûe au travail effectué l'année précédente par les Bulldogs de Toronto, qui avaient organisé des ateliers à Ottawa, London, Kingston, Sarnia, Windsor, et North Bay. Le premier Championnat provincial de l'Ontario a eu lieu à l'Université York de Toronto en 1979.

Au fur et à mesure que le sport du Murderball grandissait, ses règles évoluaient également. Ben Harnish de Winnipeg, dirigeait l'arbitrage, aidé de Larry Jones, Bill Wiseman, Alf Blackaby, et Sue Mount. Le travail des physiothérapeutes Sue Mount et Sue Russell, ainsi que des docteurs Lush et Dubo, a été essentiel pour le développement du système de classification. Au cours de ces premières années, on a débattu de plusieurs propositions au sujet du nombre de joueurs et de la valeur en points sur le terrain, allant même jusqu'à envisager cinq joueurs représentant un total pouvant aller jusqu'à onze points.

En 1980, le Québec s'est joint à la famille du Murderball, qui a continué à croître. De nombreux nouveaux bénévoles étaient attirés par ce sport et l'ont soutenu dans les rôles d'entraîneurs, d'arbitres, de classificateurs et d'organisateurs de tournois. Barb Montemurro, alias «MurderMam», a joué un rôle de tout premier plan et commencé son implication bénévole dans le domaine des sports en fauteuil roulant à la Torontolympiad de 1976. Et par la suite, Barb est devenue la mentor de Pawel Zbieranowski, qui s'est joint aux Bulldogs de Toronto en 1980.

Et l'année 1981 a été spéciale, car il y a eu deux championnats canadiens. En effet, Winnipeg a organisé le tournoi national de 1980, reporté à février 1981, auquel ont participé la Colombie-Britannique, le Manitoba, le Québec, l'Ontario, l'Alberta et le Nouveau-Brunswick. Cette fois, la Colombie-Britannique l'a emporté sur l'Ontario en finale, sur la marque de 8 à 7. Et le troisième Championnat canadien de Murderball a eu lieu en juin 1981 au Variety Village de Toronto. Les six mêmes équipes y ont participé, et à nouveau la Colombie-Britannique a été victorieuse face à l'Ontario, s'adjugeant ainsi son deuxième titre consécutif.

L'année 1982 a commencé par un tournoi amical organisé à Toronto, et regroupant deux équipes de l'Ontario, ainsi que le Québec et le Manitoba. Également en 1982, ont été créés les Jeux classiques annuels de Windsor, auxquels des équipes de tous les coins de l'Ontario, du Canada et des états voisins des États-Unis ont pris part pendant de nombreuses années. Le Championnat provincial de l'Ontario a été organisé tous les ans avec une participation oscillant entre quatre et six équipes, et le Québec a également mis en place sa propre ligue.

Au Championnat canadien de 1982, organisé à Edmonton en Alberta, il y a eu le nombre record de sept provinces participantes, à savoir la Colombie-Britannique, la Saskatchewan, le Manitoba, l'Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick, et un nouveau venu : l'Alberta. L'année précédente, Duncan Campbell avait changé d'allégeance, passant du jaune du Manitoba au brun et blanc de l'Alberta, si bien que l'Alberta a non seulement a rejoint les six autres provinces, mais il a de surcroît organisé le Championnat canadien! Encore une fois, la finale a opposé l'Ontario à la Colombie-Britannique, les Ontariens remportant le titre national sur le score de 12 à 10, égalant ainsi le nombre de couronnes nationales à celui des titres remportés par la Colombie-Britannique.

Beaucoup d'entraîneurs ont laissé une marque durable sur le développement du Murderball au cours de ces premières années, et notamment Gary Reid, Gary Hewitt, Gerry Terwin, Darryl Horst, Pawel Ziberanowski, Ken Walsh, Murray Wilson, Linda McMillan, Wayne Walsh, Diane Bateman, André Asselin, Michel Vadeboncoeur, pour ne mentionner que ceux et celles qui étaient à la tête de leur équipe provinciale, Et il y avait de nombres autres entraîneurs, tout aussi enthousiastes, qui oeuvraient au niveau des clubs, dans tous les coins du Canada.

En cette période des débuts du Murderball, la marque des parties était beaucoup moins élevée. Une des raisons pour cela était qu'on utilisait des fauteuils roulants d'hôpital normaux, pliables, qui étaient lourds et difficiles à manoeuvrer. Le fauteuil roulant le plus spécial de l'époque était celui d'un joueur du Nouveau-Brunswick, car il avait de grandes roues en avant et de petites roues en arrière, ce qui lui permettait de réaliser des virages inhabituels qui surprenaient ses adversaires sur le terrain. Cependant, il avait le droit de jouer parce que les règles précisaient seulement que le fauteuil «devait avoir quatre roues». C'est alors que les règlements concernant l'équipement ont commencé à évoluer.

Durant ses premières années de développement, le Murderball a connu une croissance explosive. Avec des équipes dans sept provinces, et le développement constant des entraîneurs, des règles, de la classification et de l'équipement, le Murderball devenait un sport très populaire, à la croissance rapide.