#18: Duncan Campbell

Écrit par Laurel Crosby

Quand il est parti avec une dizaine d'amis pour une journée de natation dans un lac, Duncan Campbell n'avait jamais pensé que sa vie pourrait changer pour toujours.

Né et élevé à Winnipeg, au Manitoba, Duncan aimait beaucoup les sports quand il était jeune, et surtout le hockey sur glace. Mais alors qu'il avait 17 ans, Duncan a plongé dans le point d'eau local et a frappé le fond, se cassant le cou, si bien qu'il est devenu tétraplégique. C'était en 1973.

Même si Duncan avait abandonné le sport juste avant son accident, il s'y est intéressé à nouveau pendant son séjour au Centre de réadaptation du Manitoba. Un soir de 1976, Duncan, et trois de ses amis, Gerry Terwin, Randy Dueck et Paul LeJeune, sont allés faire leur séance hebdomadaire d'haltérophilie. Mais la personne bénévole qui devait les aider ne s'est pas présentée, si bien qu'ils sont partis pour le gymnase pour y faire un peu d'exercice. Ils ont alors commencé à circuler autour du gym en fauteuil roulant, en se lançant un ballon de volleyball, et en essayant de marquer des points en le faisant pénétrer dans une poubelle. Mais cela posait tout un défi parce qu'aucun d'entre eux ne pouvait récupérer le ballon dans la poubelle à cause de la fonctionnalité limitée de leurs bras. Ils ont donc décidé qu'une meilleure manière de marquer des points serait tout simplement de franchir une ligne de but délimitée par deux cônes de plastique. Ce nouveau jeu, qu'ils ont intitulé Murderball, a été inventé ce soir-là.

Duncan et ses amis ont continué à jouer à ce nouveau jeu, élaborant des règles et des règlements de base,  et concevant des fauteuils pour y jouer. Ils ont même encouragé plusieurs de leurs amis valides à venir y jouer avec eux. Ils étaient convaincus qu'il s'agissait d'un fantastique nouveau jeu, et qu'il fallait en faire la promotion au-delà du Manitoba. Duncan a donc décidé de participer aux jeux multisports et multi-handicaps d'Edmonton en 1977, et de convaincre plusieurs provinces de monter des équipes pour faire une démonstration du Murderball.

Peu après avoir démontré le Murderball aux autres au Canada, ce jeu s'est rapidement répandu aux États-Unis, et aussi de l'autre côté des océans, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon et en Grande-Bretagne. Même s'il avait été baptisé initialement «Murderball», ce sport a été rebaptisé «rugby en fauteuil roulant» en 1984 pour des motifs de financement. Maintenant un des sports paralympiques à la croissance la plus rapide, le rugby en fauteuil roulant est présent dans plus de cinquante pays. Sa popularité a fait des pas de géant depuis son inclusion aux Jeux paralympiques de Sydney en 2000, à titre de sport donnant droit à des médailles.

Duncan, qu'on surnomme avec affection le «père des quads», a pratiquement tout fait dans le domaine des sports en fauteuil roulant et du rugby en fauteuil roulant au cours des quatre dernières décennies. Il a obtenu un baccalauréat ès psychologie de l'Université du Manitoba, et un baccalauréat ès administration des loisirs de l'Université de l'Alberta. Il a déménagé en Colombie-Britannique en 1986 pour y travailler comme thérapeute des loisirs au Centre de réadaptation G.F. Strong, où il est bien placé pour influencer, conseiller et superviser de nombreux jeunes ayant un handicap pour les pousser à pratiquer des sports, et en particulier le rugby en fauteuil roulant. Il a aussi siégé à titre de membre de la Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant, occupé le poste de directeur national du développement de l'Association canadienne des sports en fauteuil roulant, et été membre du comité d'organisation du Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant de 2010, ainsi que de tous les championnats de la Coupe Canada organisés en Colombie-Britannique. Actuellement, Duncan est coordonnateur national du programme Au-delà des limites.

Reconnu comme un des créateurs du rugby en fauteuil roulant, un sport du patrimoine canadien, Duncan a été le récipiendaire de nombreux honneurs, et notamment le Championnat canadien de rugby en fauteuil roulant a été rebaptisé en 2004 "Coupe Campbell"; il a reçu l'Ordre paralympique en 2013, le plus grand hommage que quelqu'un relié au mouvement paralympique peut recevoir; et il a été intronisé au Temple de la renommée des sports de la Colombie-Britannique en 2005.

Actuellement, le défi le plus récent et le plus excitant que Duncan doit relever est celui d'être papa. Il est en effet le père de deux ravissantes petites filles : Macy, âgée de deux ans, et la toute nouvelle venue, Kenzie qui a 4 mois.