#17: Daniel Westley

Écrit par Laurel Crosby

Daniel Wesley était un des athlètes les plus exceptionnels et les plus versatiles de son temps. En 1973, alors âgé de 13 ans, il est tombé sous un train qui passait et est devenu double amputé. Au début de sa réadaptation, il a rencontré Terry Fox et Rick Hansen, et on lui a présenté le basketball en fauteuil roulant. En 1978, il a découvert l'athlétisme en fauteuil roulant, auquel il a bientôt excellé.

En 1988, il a représenté le Canada sur la scène mondiale aux Jeux paralympiques de Séoul, en Corée du sud. Lors de ces Jeux, il a excellé, rapportant au Canada deux médailles d'or, deux médailles d'argent, et une médaille de bronze. Après le succès de ces Jeux, Daniel s'est intéressé à la course sur route, participant à de nombreux marathons et à de nombreuses courses. En 1992, il a remporté le marathon de Londres, en établissant un nouveau record du parcours.

Recherchant toujours de nouveaux défis, Daniel a bientôt commencé à pratiquer le ski alpin, et en 1994 il a participé aux Jeux paralympiques d'hiver de Lillehammer, en Norvège. Puis, il a également participé en 1998 aux Jeux paralympiques d'hiver à Nagano, au Japon, où il a remporté une médaille d'or au Super G et une médaille de bronze à la descente masculine. Et aux Jeux paralympiques de Salt Lake City en 2002, Daniel a également connu une réussite exceptionnelle, remportant une médaille d'or au slalom masculin, une médaille d'argent au Super G, et une médaille de bronze à la descente masculine. En 2003, il a continué à obtenir des succès, se classant troisième au classement général de la Coupe du monde. Mais malheureusement, après cette compétition, le système de classification a beaucoup changé en ski, si bien qu'il est devenu beaucoup plus difficile pour Daniel de rester compétitif.

Daniel était un athlète en avance sur son temps en ce qui concerne l'entraînement, car il cherchait constamment à sortir des sentiers battus. Il a reconnu très tôt dans sa carrière sportive que, même si l'entraînement physique était essentiel, la préparation et l'entraînement mentaux le sont tout autant, sinon plus. Toujours à la recherche de facteurs qui l'aideraient en compétition, il a adopté plusieurs stratégies uniques de préparation mentale pour ses courses. Il s'est entraîné à la médication transcendantale, qu'il considérait comme un volet extrêmement efficace de son entraînement sportif. Il s'est aussi rendu compte qu'il était nécessaire de constamment innover, faisant évoluer sans cesse son équipement, faisant des expérimentations avec la conception et le poids de ses fauteuils, et même de ses gants.

Daniel continue à vivre très activement, pratiquant toute une gamme de sports, et étant un conférencier enthousiaste dans les écoles et les conférences de leadership.