#40: André Viger

Écrit par ParaSport Québec

André Viger est né le 27 septembre 1952 à Windsor, en Ontario. Il a grandi au Québec, passant toute son enfance dans la région de Sherbrooke.

C’est à l’âge de 20 ans que sa vie bascule. Victime d’un accident de la route, il devient paraplégique. L’ami qui se trouvait au volant s’est endormi. Nous sommes alors en 1973.

La passion du sport

Oui mais voilà, le sort ne s’en est pas pris à la bonne personne. L’homme est un modèle de détermination et de persévérance. Deux ans plus tard, André décide de trouver sa place dans la société.

Il se tourne alors vers le sport, et plus particulièrement vers l’athlétisme en fauteuil roulant. Alors qu’à l’époque voir un athlète en fauteuil roulant prendre part à une compétition sportive relevait de la rareté absolue, il entame un programme d’entraînement intensif, pour se consacrer à sa nouvelle passion.

Ce n’est qu’en 1979 qu’il commence à rouler sérieusement et qu’il remporte son premier marathon. Dans un premier temps, les directeurs du marathon de Beauce refusèrent tout bonnement l’accès à lui et à ses pairs, jugeant trop dangereux et risquée leur participation. Cette anecdote illustre les difficultés auxquelles André Viger a dû faire face pour pouvoir pratiquer sa passion et pour faire évoluer les mentalités. Le chemin à parcourir paraissait encore bien long.

Maints marathons remportés et un quart de siècle plus tard, l’athlétisme et plus généralement le sport en fauteuil roulant, occupent désormais une véritable place dans le paysage sportif international, faisant même partie intégrante du Mouvement olympique. Cette avancée significative et ce début de reconnaissance a pu avoir lieu grâce à l’envie et à la ténacité d’André. Peut- être que sans lui, un autre athlète aurait porté haut le flambeau et aurait rempli ce rôle de catalyseur. Mais ce fut lui.

Et c’est pourquoi il mérite l’entière reconnaissance des adeptes du sport en fauteuil roulant. 

Mel Fitzgerald (left) and André Viger (right) compete at the 1984 Olympic Games in Los Angeles
Mel Fitzgerald (à gauche) et André Viger (à droite) participent aux Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles

Un palmarès de géant

Son palmarès est impressionnant: des médailles et des titres à en pleuvoir, partout à travers le monde. Il participe aux événements les plus prestigieux tels les Jeux olympiques et paralympiques, en plus d’abaisser plusieurs marques mondiales. Il a quasiment remporté tout ce qui était humainement possible sur la scène de l'athlétisme en fauteuil roulant. Spécialiste des courses de fond, il revint même des Jeux paralympiques de 1992 avec une médaille d’or au 10 000 mètres… à 40 ans !

À force de cumuler les succès sportifs et d’attirer l’attention sur ses exploits et sur sa discipline, l’écho de ses performances se faisait de plus en plus intense, dépassant même les frontières du monde du sport. Par conséquent, et en guise d’admiration quant au travail et aux efforts fournis, il a reçu de nombreux honneurs et ré- compenses tout au long de sa carrière, notamment ceux d’Officier de l’Ordre du Canada et de Chevalier de l’Ordre national du Québec. On ne compte plus les distinctions qui lui ont été décernées. En plus de s’affirmer comme l’un des meilleurs athlètes en fauteuil roulant de L’Histoire, il a éveillé l’esprit du public à une réalité: celle de l’existence de la vie pour les personnes ayant un handicap physique.